rasage traditionnel

À l’instar du style raté, les coupures, les rougeurs, les boutons et les irritations font partie des aléas du rasage. Pour éviter cela, il est important de se raser dans les règles de l’art et d’utiliser des outils et produits adaptés. Comme le rasage traditionnel fait son grand retour, faisons un petit tour d’horizon sur cette méthode.

Pourquoi passer au rasage traditionnel ?

Autrefois, les hommes n’utilisaient que des rasoirs coupe-choux et rasoirs mécaniques pour se raser. Désormais, les rasoirs jetables et électriques rejoignent la course, ce qui a évolué les techniques de rasage. Cependant, la méthode classique mérite d’être perpétuée pour diverses raisons :

Promo
Rasoir de Sécurité avec Manche en Bambou | Rasoir de Sûreté | Traditionnel & Durable | Respectueux de l’environnement | Bambaw
  • RASAGE PARFAIT* : Obtenez un rasage de près, professionnel sans risque d'irritation ou de poils incarnés avec le rasoir de Sécurité Bambaw.
  • INDESTRUCTIBLE* : Le rasoir Bambaw est conçu avec des matériaux de grande qualité. Le rasoir en bois est fabriqué en métal (alliages de zinc) et en bambou, il est créé pour durer.
  • RESPECTUEUX DE L'ENVIRONNEMENT *: Les rasoirs en plastique sont impossibles à recycler et terminent bien souvent dans les décharges ou dans les océans. Avec le rasoir Bambaw, tout ce que vous devez changer et recycler est la lame, ce qui est beaucoup plus respectueux de l’environnement.
  • ÉCONOMIQUE* : Dès que vous êtes en possession de votre rasoir traditionnel Bambaw, vous ne devez plus qu'acheter des lames qui ne sont pas chères du tout. Se raser avec le rasoir Bambaw est donc beaucoup plus avantageux pour votre portefeuille.
  • MODE D'EMPLOI* : Un manuel d'utilisation est inclus. De nombreux conseils y sont repris pour vous raser de la manière la plus optimale possible. En bonus, le mode d'emploi contient une recette de mousse à raser et une recette de savon de rasage maison.

Une méthode à l’ancienne

Les rasoirs modernes sont faciles d’usage et permettent un rasage rapide. Cependant, les rasoirs traditionnels procurent un réel plaisir et une agréable sensation. En effet, le rasage à l’ancienne est un vrai rituel dont chacun peut se vanter. Sa maîtrise demande de l’apprentissage, mais le résultat vous étonnerait à coup sûr. Pour rappel, le rasage à l’ancienne, c’est la technique adoptée par nos ancêtres pour se raser. Il utilise un rasoir droit ou de sureté, un blaireau et un savon à barbe.

Une méthode plus douce

Bien que rapide et pratique, la méthode de rasage moderne provoque d’irritations, notamment si vous avez des peaux sensibles et fragiles. La méthode traditionnelle de son côté a l’avantage de minimiser les effets indésirables. Et pour cause, le savon de rasage accorde un film protecteur à la peau, alors que la lame tranchante du rasoir limite au maximum l’agression. Par ailleurs, cette méthode permet de se raser de si près qu’un seul passage serait suffisant pour lisser votre visage.

Une méthode économique

Les accessoires de rasage traditionnel ont le mérite d’être plus abordables et simples à entretenir par rapport aux outils modernes. Si vous utilisez un coupe-chou, vous ne dépensez que le prix du rasoir et du cuir d’affutage. La shavette et le rasoir de sécurité quant à eux coutent moins cher que les autres. Et leurs lames de rechange ne sont pas non plus couteuses. Cela en va de même pour les produits de rasage.

Les accessoires de rasage traditionnel

accessoire de rasage

Les rasoirs

Le coupe-chou est l’accessoire emblématique du rasage à l’ancienne. Ce type de rasoir se distingue par sa lame fixe qui se replie dans son manche, généralement en bois précieux, en plastique ou en corne. Il assure un rasage de près avec une précision hors pair. La shavette prend la forme d’un coupe-chou à lame jetable. Très prisé des barbiers, cet accessoire permet un rasage hygiénique. Pour finir, le rasoir mécanique se caractérise par sa tête dévissable pour installer la lame. Il a un manche ergonomique qui assure une bonne prise en main et s’entretient facilement.

Le blaireau

C’est un accessoire indispensable pour se raser à l’ancienne dans les règles de l’art. Il prend la forme d’une brosse avec un manche et des poils. Son rôle consiste à monter le savon et la crème de rasage en mousse, puis les répartir sur le visage. Le marché actuel regorge de blaireaux issus des différents matériaux. Privilégiez les modèles à poils moyens en crin de cheval.

Le soin à barbe

Vous avez le choix entre savon et crème, selon votre préférence. Le savon produit une grande quantité de mousse, et lubrifie le visage convenablement. La crème quant à elle est compatible avec n’importe quel type de rasoir et ne nécessite pas de gaz pour mousser. Choisir son soin à barbe revient à adopter le parfum qui vous plait, en tenant compte des composants du produit.

Le bol

À l’instar du blaireau, c’est un élément indispensable pour monter le soin à barbe en mousse. Sa forme et son fond plus plat s’avèrent idéaux pour créer une bonne mousse. Le choix du bol à raser dépend de la quantité de mousse souhaitée. Étudiez bien la profondeur et la largeur du produit selon la taille du blaireau.

Comment bien se raser à l’ancienne ?

rasage à l'ancienne

Le rasage traditionnel se fait en trois étapes pour un rendu plus net, efficace et respectueux de la peau :

Étape 1 : bien préparer la peau et la toison

C’est une étape de la plus haute importance qui limitera au maximum les coupures et rougeurs. Préparer la peau au passage de la lame consiste à ouvrir les pores. Pour ce faire, il serait préférable de prendre une douche bien chaude. L’eau chaude va dilater les pores et ramollir le poil de votre barbe.

Pour mieux préparer la peau, vous pouvez exfolier votre visage, de sorte à éliminer les peaux mortes. À défaut d’exfoliant, appliquez un soin avant-rasage, à base d’huile ou de crème d’origine naturelle. Ces produits amélioreront la glisse de la lame tout en pourvoyant à la peau une protection contre les irritations.

Étape 2 : passer au rasage à l’ancienne

Comme la mastication stimule la circulation sanguine, le risque de saignements sera plus élevé au passage de la lame de rasage. Mieux vaut donc se raser à jeun. Commencez le rituel par la préparation de crème de rasage. Déposez une petite noisette de crème dans un petit récipient. Effectuez des gestes circulaires avec votre blaireau pour la faire monter. Émulsionnez jusqu’à atteindre une bonne consistance, ni trop raide ni trop molle.

Si vous utilisez du savon de rasage, frottez le blaireau sur le savon pendant 30 à 60 minutes et effectuez les mêmes gestes pour faire monter la mousse dans un récipient. Toujours à l’aide du blaireau de rasage, appliquez la crème ou le savon sur votre visage de manière uniforme, puis commencez le rasage. Pour débuter, effectuez un rasage en deux passes : l’une dans le sens de la pousse du poil et l’autre à contre sent.

Étape 3 : apaiser le visage avec du soin adapté

À la fin du rasage à l’ancienne, rincez votre visage à l’eau froide pour éliminer les résidus de mousse. Appliquez-y un peu de lotion astringente pour bien refermer les pores. Puis, vous pouvez passer au soin après-rasage, en adoptant des produits riches en agents hydratants, à l’instar du beurre de karité. Pour estomper la sensation de brûlure, privilégiez un aftershave. Ce dernier laisse la peau douce. Optez pour un soin parfaitement nourrissant et hydratant pour éviter les sensations de tiraillements.